Pédagogie

Pour mener à bien ce projet pédagogique, le directeur de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers et l’Institut de Formation des Aides-Soignants de Rambouillet est responsable, conçoit et contrôle l’organisation des études en s’appuyant sur une équipe de douze cadres de santé-formateurs.
Tous ont une expérience professionnelle permettant ainsi d’illustrer judicieusement les enseignements théoriques et d’apprécier la qualité des pratiques cliniques. Sur cette base professionnelle infirmière et sur l’expérience du management d’équipes de soins en institution médico-sociales, l’engagement des cadres formateurs nécessite l’acquisition des connaissances spécifiques à la pédagogie. Ils ont alors la capacité à assurer l’organisation, à concevoir le dispositif de la formation et à en assurer les choix pédagogiques et la mise en œuvre.
Les cadres de santé-formateurs préparent les cours, les évaluations et les corrigés des épreuves inscrites dans le programme des études et assurent la tenue des dossiers des étudiants. Ils sont en permanence en lien avec leurs collègues travaillant dans les unités ou les structures de soins. Ainsi, ils actualisent régulièrement leurs connaissances et collaborent avec les professionnels soignants pour mieux informer, mieux partager les missions  d’accompagnement personnalisé des étudiants.


L’IFSI fait appel à des intervenants professionnels de la santé, universitaires ou non, ayant tous les connaissances requises pour transmettre aux étudiants les bases souhaitées à l’exercice professionnel.


Cette formation, implique particulièrement l’étudiant, tant dans sa vie personnelle, financière que familiale. Elle nécessite une vraie disponibilité, une maturité qui sera renforcée tout au long des études et une volonté personnelle affirmée. Il est important que le choix professionnel des jeunes étudiants soit pensé en dehors de l’influence familiale.


Pour mieux répondre aux besoins et aux difficultés des uns et des autres, pour permettre à chacun de bien vivre son parcours d’études, l’IFSI accompagne les étudiants, les guide et favorise ce qui doit l’être pour leur permettre de progresser, les orienter, les soutenir ou les conduire vers le succès dans leur projet de vie professionnelle, en tenant compte de leur parcours personnel.


Le secrétariat contribue à la bonne gestion de l’Institut et à l’assistance administrative des étudiants. Une secrétaire est particulièrement chargée de l’organisation des stages, en étroite collaboration avec le cadre pédagogique - coordonnateur des stages.
Une intendante est chargée de l’entretien des locaux et de l’accueil.


Pour assister les professeurs, cadres-formateurs dans leurs pratiques pédagogiques et les étudiants dans leurs travaux de groupe ou dans les travaux individuels, le Centre de Documentation et d’Information (CDI) a pu rouvrir récemment. Quelques postes d’enseignement assisté par ordinateur seront plus accessibles. Ce service est particulièrement sollicité. Il enrichit la qualité des travaux. L’accès au WiFi est opérationnel. Nous avons installé plusieurs tableaux numériques. Pour compléter l’enseignement clinique « au lit du patient », nous avons trois salles de travaux pratiques et nous répondons à l’obligation règlementaire de l’enseignement aux gestes de secours et d’urgence, en partenariat avec le CESU de Versailles.


 Diverses organisations partenariales avec nos collègues des IFSI de la Région, diverses collectivités, et des professionnels de formation ou de santé en réseau permettent la réalisation de travaux au service de la santé ou de l’éducation thérapeutique. Les séquences pédagogiques partagées sont toujours les bienvenues et sources de bénéfiques échanges, dans la réalité des pratiques professionnelles, telles que la participation à des plans de secours, ou à des actions contributives au développement des notions de santé publique.


Nous souhaitons privilégier l’enseignement direct et le face à face pédagogique, reconnu comme la forme d'enseignement la plus performante et la plus légitime pour développer chez l’étudiant, le sens de la relation, tout en le confrontant à la discipline personnelle pour être à l’heure, présent et attentif aux cours.
Nous voulons privilégier le respect mutuel, celui de l’étudiant et celui du formateur, parce que le métier d’infirmier n’est pas virtuel, mais doit être, au contraire, bien engagé dans le réalisme de la vie.